Au Panthéon
Le tout premier commerce installé au 26 rue Soufflot est une imprimerie/librairie ayant pour enseigne « Dauvin Frères » que l’Annuaire de l’Imprimerie de 1855 situe à un croisement : « 26 rue Soufflot, 2 rue St Hyacinthe, 17 rue de Grès ». Les frangins « libraires éditeurs » possèdent visiblement une belle échoppe, car dès 1867, dans des livres sortis de leurs presses, les deux adresses (26 rue Soufflot et 63 boulevard St Michel) apparaissent, suggérant ainsi qu’ils occupaient tout le rez-de-chaussée du bel immeuble haussmannien.
A partir de 1873 la librairie passe au nom de « Cotillon et Fils, libraires du Conseil d’Etat », 
A partir de l’année 1876, il semble évident que la boutique est, au moins, divisée entre deux activités bien distinctes. D’un côté, la librairie ; de l’autre, un magasin de nouveautés : « Au Panthéon », appartenant à un monsieur Bodin , qui a ouvert ses portes en ce lieu en date du 8 octobre 1876, d’après une affiche de l’illustrateur Jules Chéret conservée par les archives de Paris.
A cette époque, la boutique est immense puisqu’elle occupe aussi bien le rez-de-chaussée de l’immeuble au 63 boulevard Saint Michel que celui du 26 rue Soufflot (les deux bâtiments ne font qu’un). On y trouvait de tout, un peu comme aux Galeries Lafayette actuelles, et principalement des vêtements. Une réclame de l’époque indiquait d’ailleurs : « Recommandé pour la qualité, la fraîcheur et le bon marché de ses chemises, faux-cols, chaussettes, gilets de flanelle, caleçons, parapluies, ganterie, cravates, parfumerie des premières marques ».
En 1881, la librairie a pour enseigne « Dauvin Frères, Dauvin neveu successeur » (au 26 rue Soufflot uniquement, le 63 rue St Michel n’est plus mentionné) et vend ou édite des « livres de médecine, de droit, de sciences et de littérature ». La même année, l’Almanach du Commerce cite toujours « Au Panthéon », détenu par Becoulet et Brizard. Mais leur société est liquidée le 26 juillet 1883, comme le montre l’avis de dissolution que j’ai pu retrouver dans des journaux de publications légales de l’époque.soufflot010« Au Panthéon » ne ferme pas ses portes pour autant, il est repris par la société « Ch. Becoulet » puis, en octobre 1890, il passe aux mains de l’entreprise « Taconnet Frères et Becoulet ». 
En 1881, la librairie a pour enseigne « Dauvin Frères, Dauvin neveu successeur » (au 26 rue Soufflot uniquement, le 63 rue St Michel n’est plus mentionné) et vend ou édite des « livres de médecine, de droit, de sciences et de littérature ». La même année, l’Almanach du Commerce cite toujours « Au Panthéon », détenu par Becoulet et Brizard. Mais leur société est liquidée le 26 juillet 1883. 
« Au Panthéon » ne ferme pas ses portes pour autant, il est repris par la société « Ch. Becoulet » puis, en octobre 1890, il passe aux mains de l’entreprise « Taconnet Frères et Becoulet ».
L’année 1900 apporte de grands changements,le magasin de nouveautés n’existe plus et a été remplacé par une brasserie, la Taverne du Panthéon, où le tout Paris se réunira bientôt. (Source : https://histoiredeclichy.fr/2019/02/23/26-rue-soufflot-paris/)          
 
 
Thème Grands magasins
Les objets de la marque Au Panthéon
Marque vue 93 fois - Créée le 22 Janvier 2024 - Modifiée le 22 Avril 2024 Retour
Haut de page