Magdeleine

Le nom des Magdeleine est étroitement lié à l’histoire industrielle de Granville. Pourtant, le fondateur de la célèbre marque de biscottes et de toasts est originaire du Nord-Cotentin, de Tréauville exactement, où son père est agriculteur.

Aîné de huit enfants, Henri Magdeleine (1898-1973) fait son apprentissage de boulanger à Paris. La Grande Guerre terminée, il achète une boutique rue au Blé, à Cherbourg. En 1934, il s’installe définitivement à Granville dans une boulangerie qui existe encore et qu’il fait rapidement prospérer en se spécialisant dans la fabrication de croissants réputés.

C’est là qu’après avoir vu sa mère griller des tranches de pain dans l’âtre au bout d’une fourchette qu’il a l’idée de faire des biscottes à la chaîne. Il achète d’abord des terrains sur le port puis une ancienne sécherie de poissons au-dessus de la gare, dans le quartier Jean-Jaurès. Symbolisée par une grande tour blanche qui domine la ville, l’affaire prend une spectaculaire expansion qui culmine au milieu des années 1960. L’usine granvillaise emploie jusqu’à trois cents personnes et produit dix-huit tonnes de biscottes et de toasts par jour. Pour faire face à une demande favorisée par un puissant réseau commercial, Henri Magdeleine monte une usine à Béziers (Hérault) pour approvisionner le sud-est de la France. À cette époque, la flotte Magdeleine compte cent-vingt camions de livraison qui, jour et nuit, sillonnent les routes françaises et des pays voisins !

Parmi les plus anciens, qui ne se souvient pas des biscottes à l’eau de mer, des toasts briochés et aux raisins, des gressins ou de la chapelure produits par les établissements granvillais ?

L’affaire toujours très prospère connaît un important tournant en 1968 à la suite d’un rapprochement entre plusieurs biscuitiers, dont Lu. Ce rapprochement aboutit à la constitution du groupe Lu-Brun et Associés. En désaccord avec la politique de ce groupe, Henri Magdeleine et son fils s’en retirent en 1972. Le fondateur de l’usine granvillaise marque ainsi son refus de travailler avec les grandes surfaces ! Cette usine est détruite par un incendie en 1977.

La marque Magdeleine n’a toutefois pas disparu. Les fameuses biscottes sont toujours fabriquées à Granville dans l’usine-pilote du groupe Lu-France. Henri Magdeleine, lui, a vécu jusqu’en 1973 une fabuleuse aventure professionnelle sans jamais prendre un jour de repos ! 

 


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Magdeleine sur Google
Magdeleine sur Bing
Magdeleine sur Wikipedia
Magdeleine sur Google image
Magdeleine sur Bing image
Thème Biscottes
Les objets de la marque Magdeleine
Marque vue 177 fois - Créée le 28 Fevrier 2017 - Modifiée le 04 Decembre 2018 Retour
Haut de page