Biscottes l'Angevine

Biscottes l’Angevine, 18 bis rue du Champ-de-Bataille, la moins chère des bonnes marques. Aliment nutritif sous un faible volume. Friandise appréciée aussi bien des enfants que des vieillards ou des grandes personnes », disait une publicité de 1940. À l’époque de la fondation des Biscottes l’Angevine, par André Pananceau, c’était un produit de luxe. Les longuets se vendaient même au détail dans les boulangeries. L’entreprise, artisanale au début, évolue vers une biscotterie semi-industrielle. Elle évolue vers une biscotterie semi-industrielle. Ce n’est qu’avec son transfert aux Ponts-de-Cé sur 5 000 m2 couverts en 1982 que la société passe au stade industriel, avec Gérard Pananceau, PDG de la SOPAFI (Société de panification fine) depuis 1976. La production est commercialisée sous de nombreuses marques. La gamme est très variée, de la biscotte ordinaire à la biscotte sans sel, biologique, au pain grillé. De nouveaux produits - le petit pain suédois, lancé en 1989, les croûtons à potage en 1992 - donnent un élan supplémentaire à l’entreprise qui possède trois unités de production : Les Ponts-de-Cé et Amboise pour biscottes et pain suédois, Saint- Herblain pour croûtons et pain grillé. En 1996, la société assure 10 % de la production nationale en biscottes et 20 % en pain suédois. En 2005, le groupe Brioche Pasquier, installé aux Cerqueux, rachète la SOPAFI pour créer un pôle « croustillant » européen avec Brioche Pasquier Recondo, à la frontière espagnole. Les 25 000 tonnes de produits SOPAFI sont en parfaite complémentarité avec ses activités


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Biscottes l'Angevine sur Google
Biscottes l'Angevine sur Bing
Biscottes l'Angevine sur Wikipedia
Biscottes l'Angevine sur Google image
Biscottes l'Angevine sur Bing image
Les objets de la marque Biscottes l'Angevine
Marque vue 150 fois - Créée le 27 Fevrier 2017 - Modifiée le 19 Fevrier 2018 Retour
Haut de page