Anco
En 1930, le belge Antoine Coppens fait construire un moulin à farine le long du canal qui relie la ville de Turnhout à Anvers. Ce moulin produisait de la farine de blé pour les boulangeries et de la farine de seigle pour la production de pain d’épices. Antoine Coppens vend alors ses produits sous la marque « Anco » diminutif de son prénom et de son nom.
Après la Seconde Guerre Mondiale, il étudie les méthodes de production les plus modernes des pâtes en Italie. En 1949, il décide de créer dans son usine, une section consacrée à la fabrication de pâtes. Il installe alors un moulin de semoule qui fournit les matières premières utiles à la fabrication des différentes sortes de pâtes.
Dans les années 1960, il occupe 30% du marché belge. Il possédait deux bateaux et quarante camions pour acheminer les matières premières et fournir l’approvisionnement de ses produits sur le marché.
Au début des années 1990, un groupe alimentaire néerlandais rachète la marque et quelques temps plus tard, la production sera délocalisée.
De nos jours, une partie des bâtiments industriels a été transformé en zone résidentielle. Ce complexe d’appartements a pris le nom de « tours Anco ». Le nom d’Antoine Coppens est encore visible sur un des anciens murs de l’usine.
(Source : L'Epicerie d'antan)
 
Thème Pâtes alimentaires
Les objets de la marque Anco
Marque vue 65 fois - Créée le 01 Novembre 2022 - Modifiée le 26 Janvier 2023 Retour
Haut de page