Les Fêtes de la Victoire 1919
Les Fêtes de la Victoire, le 14 Juillet 1919, à Paris
A leur arrivée sur les Champs-Elysées, Raymond Poincaré, président de la République, et Georges Clemenceau, président du Conseil, déposent une gerbe de fleurs au pied du cénotaphe élevé à la gloire des morts. Les maréchaux Joffre et Foch sont reçus Porte Maillot par le président du Conseil municipal et le préfet de la Seine. Le défilé venant de l’avenue de la Grande Armée débouche sous l’Arc de triomphe. Les deux maréchaux chevauchent derrière l’escadron de la Garde Républicaine, suivis du maréchal Pétain sur un cheval blanc. Le passage des généraux de Castelnau, Gouraud, Fayolle et Mangin ponctue ce cortège imposant où toutes les armes sont mises à l’honneur. Cette journée est un défilé incessant de fantassins, chasseurs, spahis, goumiers, dragons, artilleurs, fusiliers marins, et de chars Renault  FT 17. La foule en liesse a envahi les abords des Champs-Elysées et la place de la Concorde. Dans la nuit du 14 au 15 juillet 1919, des feux d’artifice éclatent dans le ciel de Paris illuminé.
C’est au tour des troupes alliées d’être à l’honneur, avec en tête leurs chefs les plus prestigieux, le général Pershing et le maréchal Haig. Les Américains, les Belges, précédés du général Gillain, les Anglais, le détachement italien et le général Montuori, les Grecs, les Polonais, les Portugais, les Roumains, les Serbes, les Siamois, les Tchécoslovaques, les Japonais et enfin les Chinois défilent place de l’Opéra. (Source : ecpad
Thème Evénements
Thème Guerre de 14/18
Marque vue 1610 fois - Créée le 01 Mars 2019 - Modifiée le 22 Avril 2024 Retour
Haut de page