Guilleminot

La société Guilleminot a été créée en 1858 à Paris et Aubervilliers pour fabriquer des produits chimiques pour la photographie et des produits tels que plaques de verre, papiers salés, collodion, objectifs, accessoires de laboratoire, etc. En 1892, avec l'essor de la photographie après l'exposition universelle, la société s'installe à Chantilly. Au fil des années, la production était à l'étroit, sans possibilité d'extension. La société a donc créé à Amboise une nouvelle usine équipée de façon moderne pour fabriquer des pellicules photographiques. Guilleminot avait choisi le site de deux anciennes usines de couvertures pour chevaux et de chaussettes, dans la vallée de l'Amasse, entre le Clos Lucé et l'avenue Léonard de Vinci. La fabrication des plaques, des émulsions chimiques, des papiers photos est resté à Chantilly. L'usine d'Amboise était spécialisée dans la fabrication du film pour photo, radio médicale, microfilm, etc.

Guilleminot fut la plus vieille entreprise mondiale et la dernière française dans ce domaine en 1994, quand elle fut liquidée. En quelques semaines, le site d'Amboise s'enferma dans un silence qui se poursuit encore aujourd'hui sur une partie de cette friche industrielle.

Mais le savoir faire a survécu. Le directeur technique de l'époque, Guy Gérard, embauché chez Guilleminot en 1963, décida de poursuivre l'aventure. En 1995, il crée Bergger. « Ce que j'avais remarqué, c'est qu'au niveau de la photographie d'art, l'argentique persisterait encore longtemps. Des produits disparaissaient par la standardisation. Il fallait donc les fabriquer à façon. J'ai décidé de créer une gamme de papiers photos épais, de papiers coton. C'est une niche. » Guy Gérard se positionne sur un marché abandonné par les grosses sociétés. Il a la souplesse et la réactivité et vise l'exportation. Il crée une filiale aux USA en 2000. « Nous avons prospéré grâce à ce marché. Les USA consomment autant que le reste du monde ». En 2004, c'est l'ouverture vers la Chine mais ils ont encore une conception différente de la photo d'art, qui, pour eux, doit être en couleur. Guy Gérard y fait des conférences. Tout évolue vite là-bas. Il y a cinq ans, Shangaï compte plein de galeries qui exposent du noir et blanc avec des artistes qui utilisent des procédés anciens. Bergger, qui emploie quatre personnes, vend d'abord aux USA et en Chine, la France arrivant en 3e place.


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Guilleminot sur Google
Guilleminot sur Bing
Guilleminot sur Wikipedia
Guilleminot sur Google image
Guilleminot sur Bing image
Thème Photographie
Marque vue 124 fois - Créée le 22 Aout 2017 - Modifiée le 17 Octobre 2018 Retour
Haut de page