Grandes Distilleries Peureux

Les Grandes distilleries Peureux sont implantées sur la commune de Fougerolles en Haute-Saône (Bourgogne-Franche-Comté). Elle produisent principalement du kirsch, une eau-de-vie de cerise et les Griottines. Elles sont le premier producteur mondial d’eaux-de-vie de fruits et le leader mondial de la macération de fruits.

Dans cette région la distillation familiale a une forte tradition avec les variétés du terroir que sont les «Marie-Jean Diaude», «la Noire des Monts Durand», «Tinette» ou encore la «Blanche Pierre». La distillerie fondée en 1864 par Auguste Peureux se fait remarquer par la qualité de ses produits (eaux-de-vie, absinthe, ses spiritueux à base d’anis) à l’Exposition universelle de 1900 à Paris. Il ouvre des entrepôts à Paris et à Marseille et expédie sa production en Afrique du nord et même dans les bars des États-Unis. Quand l’absinthe est prohibée en France en 1915, la cerise prend le relais avec notamment le guignolet, boisson sucrée obtenue par macération de cerises et de griottes dans une fine liqueur à base de kirsch.

Descendant du fondateur, Claude Peureux rachète en 1960 la distillerie strasbourgeoise La Cigogne qu'il ferme rapidement, mais dont il conserve la marque. Claude Peureux et l'ingénieur Pierre Baud, recruté en 1968, cherchent à mieux valoriser la cerise comme fruit. Ils développent les Griottines, marque déposée en 1980, des cerises macérées qui sont un relais de croissance des eaux-de-vie. Elles sont produites avec la variété balkanique Oblachinska3 produite en Serbie. « Tout notre travail, c’est de conserver la signature organoleptique locale du fruit » explique le PDG Bernard Baud qui a pris en 2002 la place de son père, qui avait lui-même succédé à Claude Peureux en 1992.

La distillerie se diversifie dans les années 2000 avec le whisky Louis Blanzey, relance la production d'absinthe et même une vodka de luxe. Elle acquiert également en 2011 la distillerie alsacienne Massenez à Dieffenbach-au-Val qui innove avec des cocktails destinés au public féminin et renoue avec la croissance pour passer entre 2011 à 2013 de six à douze salariés et de 1,2 à 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. Pour son cent-cinquantenaire, l'entreprise relance l’absinthe Un Peureux. Parmi ses autres produits, on trouve les eaux-de-vie La Cigogne ou l'apéritif Griottini.

Un point de vente directe mais aussi de formation (cours de cuisine) de 450 m2, l'Institut Griottines, ouvre à proximité immédiate du site de production le 13 mai 2009.

Les Grandes distilleries Peureux sont le premier producteur mondial d’eaux-de-vie de fruits et le leader mondial de la macération de fruits. En 2015, le chiffre d'affaires se monte à 26 millions d'euros dont moitié pour les Griottines et 60 % à l’exportation avec 80 salariés. L'entreprise est détenue par le groupe Didot-Bottin jusqu'à ce qu'il cède l'activité en 2006 au groupe de spiritueux La Martiniquaise.


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Grandes Distilleries Peureux sur Google
Grandes Distilleries Peureux sur Bing
Grandes Distilleries Peureux sur Wikipedia
Grandes Distilleries Peureux sur Google image
Grandes Distilleries Peureux sur Bing image
Thème Distillerie
Les objets de la marque Grandes Distilleries Peureux
Marque vue 13 fois - Créée le 29 Mars 2018 - Modifiée le 26 Mai 2018 Retour
Haut de page