Théatre Historique

 

Commanditée par l'écrivain Alexandre Dumas avec l'aide du duc de Montpensier, fils de Louis-Philippe Ier, afin de promouvoir les adaptations théâtrales de ses romans, la salle est inaugurée le 20 février 1847 sous le nom de Théâtre-Historique avec La Reine Margot, pièce-fleuve en douze actes de Dumas et Auguste Maquet. Elle est dirigée par Hippolyte Hostein, futur directeur (entre autres) du théâtre du Châtelet et du théâtre de la Renaissance. Suivent Le Chevalier de Maison-Rouge tiré du roman homonyme (dans laquelle se trouve Le Chant des Girondins devenu hymne national sous la Seconde République) et Le Comte de Monte-Cristo dont les représentations sont interrompues par la révolution de 1848, La Jeunesse des mousquetaires, Le Chevalier d'Harmental, La Guerre des femmes, Le Comte Hermann et Urbain Grandier. Dumas accueille aussi La Marâtre d'Honoré de Balzac (1848). Mais la somptuosité des productions et les événements politiques conduisent Hostein à la démission et Dumas à la faillite. Celle-ci est prononcée le 20 décembre 1850.

 


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Théatre Historique sur Google
Théatre Historique sur Bing
Théatre Historique sur Wikipedia
Théatre Historique sur Google image
Théatre Historique sur Bing image
Les objets de la marque Théatre Historique
Marque vue 28 fois - Créée le 11 Decembre 2017 - Modifiée le 16 Mai 2018 Retour
Haut de page