Painsol

Né en 1876 à La Ferté-Imbault, dans une famille où la misère règne en maître, Auguste Morin a laissé des mémoires étonnantes. Animé d'une rare énergie, il surmonte les hivers rigoureux quand le vin gèle dans les verres sur la table et quand les loups guettent les enfants qui vont à l'école. Il est placé dans une ferme voisine comme vacher à l'âge de 12 ans, un destin habituel pour les enfants que les parents ne peuvent nourrir faute de moyens.

Puis, il travaille dans les pépinières de Vaux à Salbris, chez David Cannon, un Anglais, qui l'accepte comme ouvrier. Auguste Morin effectue ensuite son service militaire à Romorantin. Gravement malade, il est renvoyé chez ses parents et il s'établit comme vannier pour gagner sa vie. Atteint d'une crise d'appendicite, à une époque où les antibiotiques n'existent pas et où les opérations ne se font pas en aigu, il manque de mourir et il change encore une fois de métier, optant pour l'apiculture et s'installe à Salbris. Ce sera alors sa voie. Il récolte ses propres miels, achètent ceux des paysans. 

Il vendit tout d’abord son miel sur les marchés puis fréquenta les foires expositions où il remporta les premiers prix pour son miel. Voulant écouler une production de miel invendu il décida de faire du pain d’épices, tout d’abord dans le four de sa cuisinière avec son épouse, puis en fondant en 1935, l’usine Painsol à Salbris, dont la boutique, surmontée d’une ruche, était reconnaissable le long de la nationale 20 et qui devint vite renommée pour ses pains d’épice et ses nonettes.

 


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Painsol sur Google
Painsol sur Bing
Painsol sur Wikipedia
Painsol sur Google image
Painsol sur Bing image
Les objets de la marque Painsol
Marque vue 287 fois - Créée le 31 Mai 2017 - Modifiée le 14 Decembre 2018 Retour
Haut de page