Pailhasson

Pailhasson (Mazuel ) : enfant de la célèbre famille d’apothicaires d'Argelès au XVIIe siècle, devenue lourdaise à la veille de la Révolution (1). Durant les Apparitions, Dominique Clément, maître en pharmacie, né en 1816, et ancien élève du Petit séminaire de Saint-Pé de 1832 à 1836, avait sa boutique au 4, place du Porche (actuellement place Peyramale), sur le passage de la diligence des curistes se rendant à Barèges. Il épousa en 1847, à l'âge de 30 ans, Rosella Morisson qui avait 19 ans.  Son fils François Vital prit la succession jusqu'en 1878, date de son décès à 28 ans. Puis se fut le tour du gendre Mazuel de diriger la maison

Les Pailhasson ont été pionniers dans la fabrication et la vente du chocolat en France, alors considéré comme un fortifiant. La maison remonterait, d'après ce que dit la publicité, à 1729. Si la boutique à Lourdes était situé place du Porche, le moulin et l'usine se trouvait  à Saint-Pé-de-Bigorre. Puis, suite aux inondations, les Pailhasson-Mazuel investirent le moulin fortifié du Lapacca à Lourdes (emplacement actuel de l'hôtel de la Tour du moulin). L’entreprise fournissait un excellent chocolat de réputation internationale. Les fèves de cacao venaient de Bayonne. C’était le chocolat préféré de l’impératrice Eugénie et celui de sa Sainteté le Pape Léon XIII. Il obtenait régulièrement les médailles des foires expositions internationales.

 Suite à une récession, la boutique a déménagé de la place du Porche pour se retrouver rue Basse. Et après sa vente, elle s’est déplacée à l’hôtel de la tour du Moulin sur le Lapacca.  Boutique et hôtel qui ont fermé en 2010 pour être vendus à un promoteur de Saint-Lary. Opération immobilière  qui a défrayé la chronique de l’époque et a fait un flop retentissant. La mairie avait accepté subrepticement la destruction de la tour de l’ancien moulin fortifié qui avait été accolée à l’hôtel vers 1957.

La marque réputée Pailhasson a été vendue en 2015 à un chocolatier d'Ibos, Monsieur Claude Camps. Ce dernier doit ouvrir une boutique place Peyramale dans les anciens dépots Doucet (Cartes postales).

Après avoir distribué de petits chocolat d'accompagnement de café, ses plaquettes vendues dans le département hors Lourdes, le seront prochainement dans la boutique place Peyramale. À notre dernière visite le % en cacao n'était curieusement pas mentionné (?) Il devrait l'être prochainement.

Madame Pailhasson née Rosella Morisson, d’une grande beauté, était la référence vestimentaire de la ville, du temps des Apparitions. Elle est le personnage principal du roman de Bernadette Pécassou : La belle chocolatière. Mazuel est le nom du gendre.

Au cimetière de la rue de l'Egalité la famille Pailhasson possède une tombe sous forme de colonne tronquée décorée d'une branche semble-t-il d'acacia. sans aucune référence ou signes religieux. Nous n'avons rien trouvé l'appartenance éventuelle de Clément décédé à l'âge de 79 ans,en 1895, à la franc-maçonnerie. (Source : www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr)

 


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Pailhasson sur Google
Pailhasson sur Bing
Pailhasson sur Wikipedia
Pailhasson sur Google image
Pailhasson sur Bing image
Thème Chocolat
Les objets de la marque Pailhasson
Marque vue 576 fois - Créée le 19 Fevrier 2017 - Modifiée le 18 Decembre 2018 Retour
Haut de page