Gillette

King Camp Gillette (1855-1932), élevé à Chicago, devient le vendeur vedette de la Crown Corck et de la Seal Company, une société spécialisée dans la fabrication de bouchons de liège. Son mentor dans cette société, qui a remarqué sa prédilection pour le bricolage mécanique, lui suggère d’inventer quelque chose comme le bouchon Crown que l’on jette après usage, afin que le client revienne. Cette idée obsède Gillette qui a, un matin de 1885, alors qu’il s’échine à affuter son rasoir, la vision d’un rasoir à tête démontable enserrant une lame jetable à double tranchant. Gillette fonde ensuite l’American Safety Razor Company qui devient en 1902, la Safety Razor Company. Fabriqué dès 1903, il est breveté un an plus tard et fournira pendant le premier conflit mondial, 3.5 millions de rasoirs et 36 millions de lames à l’armée américaine.

En 1901, dans un bureau situé au-dessus d'une poissonnerie de l'Atlantic Avenue, à Boston, est créée la société américaine Gillette Company. Le but de l'entreprise est de commercialiser un rasoir de sûreté à lames interchangeables. King Camp Gillette, canadien français et devenu Américain, en est l'inventeur. En 1902, l'entreprise reçoit le nom de Gillette Safety Razor Company (Société des rasoirs de sûreté Gillette). Dès l'année suivante commence la production : Gillette vend 51 rasoirs et 168 lames ; en 1904, les chiffres grimpent : 90 884 rasoirs et 123 648 lames. Au début, les lames émoussées sont aiguisées ; ce procédé est abandonné en 1906. Le problème posé par la fabrication d'une lame d'acier mince, coupante, à prix modique est résolu par William Nickerson, le seul employé de Gillette.

Gillette étend alors ses activités outre-mer. À Londres, il ouvre un magasin de vente et, à Paris, il crée une entreprise dans une usine de selles de bicyclette. En 1911, Gillette vend 35,6 millions de lames. Les chiffres ne vont pas cesser de croître.

Lors de la Première Guerre mondiale, le gouvernement américain équipe les soldats de trousses de toilette contenant des rasoirs, ce qui amène Gillette à livrer 4,2 millions de rasoirs aux forces armées.

En 1928, une nouvelle invention voit le jour : le rasoir électrique. En 1931, King Camp se retire de son entreprise et il meurt l'année suivante. Le rasage est plus agréable avec de l'eau et du savon : le rasoir de sûreté Gillette continue à s'imposer. 1933 est l'année record pour Gillette qui figure sur la liste des cent plus grandes entreprises mondiales.


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Gillette sur Google
Gillette sur Bing
Gillette sur Wikipedia
Gillette sur Google image
Gillette sur Bing image
Thème Rasoirs mécaniques
Marque vue 211 fois - Créée le 22 Janvier 2016 - Modifiée le 13 Novembre 2018 Retour
Haut de page