Francorusse

Emile Cornillot s'installe, en 1860, dans des ateliers artisanaux de la rue Colbert, puis de la rue du Faubourg de Roubaix, à Lille, il est l'un des premiers à fabriquer les bonbons dits «Suisses», satinés et fourrés.

Ce dans une région qui, de tradition betteravière, est aussi terre d'élection des sucreries et des... confiseurs. Artisanale, l'entreprise est également familiale, puisque Emile Cornillot la fait prospérer avec l'aide de trois de ses fils. Aussi, dès 1885, la petite confiserie s'installe dans des ateliers plus importants au n°7 de la rue de l'Hôpital Militaire. Elle emploie alors une trentaine de personnes. Coup de génie commercial : en 1896, Emile Cornillot lance la marque «Confiserie Franco-Russe», qui célèbre l'alliance entre la France et la Russie, signée la même année. Ou comment cristalliser l'air du temps et la «russophilie» naissante.

 

Marque vue 616 fois - Créée le 05 Mai 2016 - Modifiée le 18 Juin 2019 Retour
Haut de page