Fil du chinois

Fil au Chinois, fil de qualité fabriqué en France depuis 1847

Fil au Chinois Jusqu’au début du XXe siècle, le Fil Au Chinois fut en France et en Europe, l’une des plus célèbres marques de fil. Pour les passionnés, cette marque représente une sorte de mythe. Le fil Au Chinois aurait pu disparaître, s’il n’y avait eu la volonté tenace de deux industriels du Nord : Olivier et Bruno Toulemonde, conscients de la petite part de patrimoine français que représente le fil Au Chinois. Pour retrouver l’esprit et la qualité des emballages qui ont fait le succès du fil Au Chinois, ils bénéficient de la complicité de Frédérique Crestin-Billet, collectionneuse passionnée et elle-même à l’origine de la renaissance de la marque Sajou. La marque Au Chinois fut déposée, en novembre 1847, par François-Philibert Vrau qui avait fondé son entreprise à Lille une vingtaine d’années auparavant. Ce dépôt était motivé par une nouvelle façon de présenter le fil : des pelotes ceintes d’une étiquette et rangées dans des boîtes. Mais la marque Au Chinois prendra toute sa mesure dans les années 1850, avec l’arrivée de Philibert Vrau, fils du précédent. Ce personnage peu ordinaire mena une vie hors du commun. Célibataire par choix, Philibert Vrau (1829-1905) n’eut de cesse de faire fonctionner au mieux sa société commerciale, de manière qu’elle dégage des bénéfices aussitôt réinvestis dans quantité d’œuvres sociales. Figure marquante du patronat lillois, il fut, entre autres, le principal fondateur de l’Icam, Institut catholique des arts et métiers de Lille. Pour ce qui est de la conduite de la maison Vrau, il fit preuve d’un incroyable sens des affaires. Sa réussite est exemplaire, surtout si l’on sait qu’il ne lui consacra jamais la totalité de son temps. Et le succès fut au rendez-vous : les ventes annuelles, de 282.000 boîtes en 1864, vont passer à 1.950.000 boîtes en 1875. Si on sait qu’une boîte contient 48 pelotes de 50 mètres, cela représente, au plus fort de la vente, 93 millions de pelotes, soit, à l’époque, trois pelotes de fil par Français et par an ! Boite Fil Au Chinois 1920Puis, comme de nombreuses autres marques du nord de la France, le fil Au Chinois connut une longue période de déclin : arrivée des machines à coudre dans les foyers d’abord, qui porta un rude coup à l’utilisation du fil de lin, difficultés industrielles, politique commerciale inadaptée… Tandis que la production du fil Au Chinois ne cessait de baisser, l’intérêt pour tous les objets publicitaires et les productions anciennes ne faisait que croître dans le cœur des collectionneurs. Ce nom de fil Au Chinois date de l’époque où, en France, sévissait la mode de l’orientalisme. Cet intérêt pour l’Orient devint très populaire avec l’expédition d’Égypte conduite, en 1798, par Bonaparte (futur Napoléon). La conquête de l’Algérie par la France (1830) et,vingt-cinq ans plus tard par l’ouverture de la Chine et du Japon ne firent que renforcer cet intérêt. La naissance de la marque Au Chinoiss’inscrit exactement dans ce mouvement culturel. Et l’idée fut bonne car elle permit la création d’un personnage aisément identifiable et devenu mythique. 

 


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Fil du chinois sur Google
Fil du chinois sur Bing
Fil du chinois sur Wikipedia
Fil du chinois sur Google image
Fil du chinois sur Bing image
Les objets de la marque Fil du chinois
Marque vue 110 fois - Créée le 19 Fevrier 2016 - Modifiée le 17 Octobre 2018 Retour
Haut de page