Berger
Après avoir été voyageur de commerce pour la Maison Édouard Pernod de Couvet dans le Val-de-Travers en Suisse, Charles-Frédéric Berger installe sa propre distillerie à Couvet en 1830.
Les fils, Charles-Guillaume et Claude Berger, assureront la relève et codirigeront la distillerie jusqu’à la prohibition de l’absinthe en Suisse en 1910. La Maison Berger était la distillerie la plus prospère du Val de-Travers dont la réputation dépassait largement les frontières puisque la marque se vit attribuer une médaille d’Honneur à Philadelphie en 1876 et une médaille d’Or à Tunis en 1888.
Tout en dirigeant la distillerie de Couvet, les deux frères quittent la Suisse et le Jura français saturés de distilleries et partent créer leur propre entreprise à Marseille en 1878.
La nouvelle usine de Marseille connaîtra un grand développement et une succursale verra le jour à Buenos-Aires en 1900. À cette date, Claude Berger reste seul à la tête de l’affaire.
Après l’interdiction de l’absinthe survenue en 1910, la distillerie de Couvet sera reprise par le voyageur de commerce de la maison, Fritz Flückiger qui la cèdera à son frère André. Les affaires n’étant pas florissantes, celui-ci finira par déclarer forfait.
Dans les années 1920, alors que l’état français autorise timidement les anisés, Claude Berger toujours présent à Marseille était prêt pour cette nouvelle aventure. Il peaufinera sa fameuse formule : Midi... 7 heures... l'heure du Berger.
Suite à la suppression de la loi de prohibition et au regain d’intérêt pour l’absinthe aujourd’hui, le groupe Marie-Brizard Wine Spirits propose à nouveau de l’absinthe sous la marque ancestrale Berger. (Source : absinthemuseum.auvers-sur-oise)
 
 
Marque vue 486 fois - Créée le 12 Janvier 2016 - Modifiée le 17 Octobre 2019 Retour
Haut de page