Amieux Frères

D'une famille de colporteurs, Maurice-Étienne Amieux est « confiseur de sardines » à Étel dans le Morbihan, puis s’associe à son gendre, Benjamin Carraud, marchand de fruits secs à Nantes. Ils s’installent dans cette ville, place du Commerce.

Ce sont ses fils, Jean-Maurice (1839-1919) et Émile qui créent en 1866, les établissements Amieux Frères, rue Haudaudine (actuelle rue Gaston-Veil). Jean-Maurice Amieux ouvrit des conserveries sur les lieux de production

L'affaire fut reprise par les fils de Jean-Maurice, Louis (1867-1936) et Maurice (1871-1944), sous le nom « Amieux Frères ». En 1900, la société possède onze usines en Bretagne et en Vendée et emploie 4 000 ouvriers. À cette époque, Amieux Frères commence la diversification de ses activités (confitures et chocolats Amieux et St Clair, moutardes, saumures, charcuterie, foie gras).

En 1923, ils rachètent l'usine Colin, rue des Salorges, et y fondent un musée technique et rétrospectif de la conserve devenu Musée des Salorges, détruit en 1943 et installé ensuite dans le château des ducs de Bretagne.

En 1968, l’affaire est rachetée par la Coopérative Agricole d’Ancenis. La conserverie disparaît en raison de problèmes financiers ; la marque est vendue à Buitoni (Nestlé).


5 liens automatisés vers un moteur de recherche
Amieux Frères sur Google
Amieux Frères sur Bing
Amieux Frères sur Wikipedia
Amieux Frères sur Google image
Amieux Frères sur Bing image
Les objets de la marque Amieux Frères
Marque vue 156 fois - Créée le 04 Aout 2016 - Modifiée le 18 Juillet 2018 Retour
Haut de page